En Equipe : Septembre 2017

Journal interparoissial du secteur de Charlieu
Le Narthex de Charlieu
Aliméo La cuisine de vos rêves
Espoir Santé Harmonie
DOSSIER

Avez-vous passé de bonnes vacances ?

45e Anniversaire du jumelage Belmont-Erfweiler
EDITORIAL

Vacances

Vacances, au pluriel, c’est un mot qui fait rêver. Que de luttes pour arriver à obtenir des « congés payés » ! Alors, on les apprécie d’autant plus. On y aspire, on les prépare, on les vit à fond et on les termine toujours à regret : c’est tellement court ! Qu’en faisons-nous ?

Vacances, un temps pour soi. C’est un moment privilégié pour s’occuper de son corps, de sa santé. Le repos est essentiel, le farniente permet de se ressourcer, d’emmagasiner de l’énergie pour reprendre une année de travail. Le sport, pratiqué peu ou prou : promenade, randonnée, bains de mer, vélo… etc, entretient la forme physique et fortifie la résistance aux attaques de l’hiver.

Les vacances sont aussi un temps pour s’occuper de son esprit. Lecture de tous les livres qu’on n‘a pas eu le temps d’ouvrir durant l’année. C’est aussi le temps des visites culturelles, la découverte de villes ou de châteaux où nous sommes transportés à d’autres époques de notre histoire. Certains « son et lumière » peuvent nous y aider.

Vacances, un temps pour les autres. La famille d’abord, le conjoint, les enfants, la parenté plus éloignée. Et puis les autres, c’est aussi tous ceux que nous rencontrons au cours de nos pérégrinations. Les voyages ont, entre autres, l’avantage de nous ouvrir à d’autres populations, celui de nouer de nouvelles amitiés, de faire de nouvelles connaissances, si nous sommes ouverts et accueillants.

Vacances, un temps pour la nature. Nouveaux horizons qui nous font découvrir les beautés de la création : « Loué sois-tu, Seigneur » ; contact avec les produits de terroir, avec les producteurs ; l’air pur de nos campagnes… C’est ainsi que nous nous rendons compte de la fragilité de notre planète et que nous prenons conscience de l’importance de respecter notre « maison commune ». « Si nous nous sentons intimement liés à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément », pape François dans Laudato si.

Vacances, un temps pour Dieu. Bon nombre de chrétiens profitent des congés pour consacrer plus de temps à Dieu. Les abbayes sont très fréquentées où on retrouve le repos de l’âme et le goût de la prière, « la respiration de l’âme ». D’autres s’adonnent à la lecture de livres qui alimentent leur vie spirituelle et fortifient leur vie de foi. D’autres prennent plus de temps pour la méditation des textes de l’Ecriture et pour l’oraison. D’autres encore partent en pèlerinage à la découverte de diverses spiritualités…

Les vacances, comme on le voit, sont une façon de vivre autrement, de nous retrouver nousmêmes, de rencontrer les autres, de nous accorder avec dame Nature et de nous rapprocher du Seigneur. Est-ce ainsi que nous les avons vécues ? Que de ressources pour cette nouvelle année.

Père Paul RIPAUD, Salésien de DonBosco

PATRIMOINE

Le narthex de Charlieu : joyau ésotérique* de l’art roman

Claude VERMOREL est le plus jeune fils de M. et Mme Alphonse Vermorel, charliendins connus et estimés, mais pas le moins passionné. Il a entraîné récemment un auditoire conquis dans la découverte inattendue d’une croix inconnue dans l’église Saint Fortunat.

Il a souhaité prendre d’abord sur le site un temps de redécouverte de ce narthex qui fait la réputation de Charlieu et qui a été déjà l’objet de nombreux ouvrages. Après s’être arrêté sur la façade ouest , il fera découvrir une croix dissimulée. Sa conférence se fera ensuite à la mairie. Claude prendra le temps de rappeler que le narthex de Charlieu est un chef d’œuvre unique en France et en Europe à 3 niveaux  : – Pour le côté esthétique : la finesse et la magnificence du travail du grand maître sculpteur de CHARLIEU (les fruits, la crinière du lion ….) – La présence côté ouest d’ une croix dissimulée ce qui est très rare – Les niveaux de compréhension côté nord et côté ouest : compréhension morale, historique, mystique. – Claude dévoila en particulier la dimension symbolique du nombre , toujours omniprésent dans les églises romanes et qu’il fit retrouver dans le narthex . – Le 1 c’est le Christ seul au milieu de sa mandorle. Le deux, les deux doigts du Christ bénissant. C’est une évidence aussi, mais retrouver 144 000 dans cette luxuriance de motifs et de personnages ! Quelle passion dans la recherche du conférencier…

Nous ne dévoilerons pas ici où se trouve la croix dissimulée côté ouest ! Claude Vermorel lui a consacré un ouvrage à lire absolument de même que celui consacré justement au narthex de Charlieu lui-même, mais soulignons encore l’énorme travail réalisé et la quête passionnée et passionnante des secrets révélés par le narthex.

(Références des ouvrages : « Les secrets de l’art roman : le narthex de l’abbaye de Charlieu «  par Claude VERMOREL Imprimé par Annecy Impression 74600 SEYNOD juillet 2016 La croix dissimulée du narthex de Charlieu par Claude VERMOREL )

* Qui comporte un enseignement secret

Michèle Falt

PARLEZ NOUS DE VOTRE METIER

AVEC ALIMEO, REALISEZ LA CUISINE DE VOS REVES

Installer, rénover une cuisine, un dressing, une salle de bain, peut être une opération complexe, difficile à concevoir, et à maîtriser pour que s’enchaînent avec efficacité l’intervention de différents corps de métiers. Pas de panique, Vincent DENISSE, patron de l’enseigne ALIMEO, est là pour vous aider.

S’installer à Charlieu

La société ALIMEO voit le jour en 2011 à Riorges. Vincent DENISSE avec son associé font de la rénovation de maisons. Tout, sauf le gros œuvre. Mais rapidement, Vincent souhaite se recentrer sur un domaine qui l’intéresse particulièrement : cuisine, dressing, salle de bain. Le projet fait son chemin, et par hasard, il a connaissance de la vente de l’ancien magasin photo du boulevard Jacquard. Il n’hésite pas et saisit cette opportunité. Charlieu l’attire. Une petite ville dynamique qui rassemble beaucoup de monde des villages environnants par ses écoles, son marché. Et puis, il n’y a pas de cuisiniste dans le secteur. Bonne raison pour s’implanter et offrir ses services dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres.

Des travaux, bien sûr, pour aménager les locaux, et l’enseigne ouvre ses portes le 19 Juillet 2016.

Une certaine façon de travailler

L’ambition est clairement affichée par Vincent : « accompagner le client et lui éviter tout tracas en assurant l’intégralité des opérations, de la conception, à la réalisation et jusqu’à la mise en service ». Il faut que le client soit satisfait et que  »le bouche à oreille » fonctionne bien en sa faveur. C’est ce qui se passe, et Vincent se montre très satisfait au terme de cette première année.

Il n’y a pas de secret, il faut que s’établisse une relation d’écoute, de confiance avec le client : « D’abord bien comprendre les attentes, les désirs, et composer avec le budget envisagé. A partir de là, on peut faire des propositions adaptées. Je vais obligatoirement une ou plusieurs fois chez le client ». Evidemment, l’ordinateur se révèle l’outil incontournable pour visionner en 3 D la cuisine de ses rêves. Les modifications, les ajustements sont faciles à faire. Il suffit de quelques clics, pour enlever un meuble, le remplacer. Les solutions sont infinies.

La décision de principe étant prise, il faut faire les choix de matériaux, d’équipements, de coloris, …

Le magasin, véritable showroom permet de renouer avec la réalité : voir mais aussi toucher. Plan de travail en quartz, céramique, granit, meubles en laqué blanc brillant ou mat dans une vaste gamme de coloris…. « La tendance revient au bois, le métal oxydé a aussi bien sa place, mais ce sont des tons plutôt clairs qui dominent, la couleur étant davantage réservée aux murs » explique Vincent.

A ce stade, c’est au tour de Christophe LIANZON d’intervenir. Menuisier ébéniste de formation, il a une solide expérience et met un point d’honneur à faire un travail de grande qualité.

Etre toujours à la pointe de l’innovation

Vincent DENISSE insiste: « Pour bien exercer ce métier, il faut être curieux, aller chercher en permanence l’information avec les représentants, les groupements professionnels et évidemment sur internet ».

L’électro-ménager a beaucoup évolué. La domotique est passée par là. Sans être une obligation, la maison connectée se développe. Désormais, avec son smartphone, il devient possible de programmer le four, de connaître le contenu de son frigo, pour savoir quels achats sont indispensables lorsqu’on est dans un magasin. Jusqu’à l’éclairage LED intégré à la douchette pour faire un nettoyage parfait de l’évier. Encore un peu de patience, et tout pourra être commandé…. Il n’y aura plus qu’à passer à table !


Des qualité pour exercer le métier :

– Conseil, agencement, vente : Formation AFPIA – Lyon Qualités :Etre à l’écoute du client et respecter son budget, être curieux, exigent avec soi-même, et faire preuve d’humilité… Ne pas hésiter à se remettre en question. On ne sait jamais tout ! – Installateur : Formation CAP, BEP Qualités : Etre minutieux, soigneux, bien maîtriser les gestes professionnels et respecter les règles de l’art. Rester en permanence à l’écoute du client.

Repère :

ALIMEO, 2 bis Bd Jacquard à Charlieu. Accueil chaleureux et conseil par Vincent DENISSE

Yves Bergeron

SOLIDARITE

ESPOIR SANTE HARMONIE

L’association ESPOIR, SANTE, HARMONIE organise un concert avec orgue et chœur en l’église St-Philibert de Charlieu le Dimanche 15 octobre à 16 h 00.

Nous avons rencontré ses responsables pour mieux connaître leur association et son action : Monique Barberet, présidente, Liliane Desmurs, présidente d’honneur, Nicole Bizet, vice-présidente et Nicole Dépale, trésorière-adjointe.

L’association est née en Juillet 1990 de la volonté de Gérard Desmurs, soutenu dans sa démarche par ses amis. Aujourd’hui forte de 110 membres bénévoles, elle a pour objet de mettre à la disposition des patients de notre région les progrès techniques en matière de soins. Pour ce faire, l’association soutient financièrement et moralement les services cancérologiques des Centres de soins du Roannais.

Depuis son siège au Coteau où se réunissent le conseil d’administration (22 membres) et le bureau une fois par mois elle rayonne sur l’arrondissement avec des antennes à Charlieu et Renaison.

Une commission ‘’Relations avec les hôpitaux’’ de six membres est en contact avec les directions et le corps médical des établissements pour étudier leurs besoins et décider des matériels nécessaires. Ainsi ont été financés récemment des lits-douches, des matelas anti- escares, des lève-personnes entre autres. Actuellement, un projet de laser micromanipulateur pour l’hôpital de Roanne est à l’étude.

Elle a également conclu des partenariats avec la Fondation de l’Avenir pour la recherche médicale à laquelle elle reverse 5 % des dons reçus et l’association ‘’A chacun son Everest’’. Une délégation de l’association a remis à cette dernière 3.000 euros le 10 août dernier au cours d’une rencontre à Chamonix avec 17 enfants participant à ses activités.

L’association collecte des fonds grâce aux dons du public et en organisant des activités dont les produits ou droits d’inscription constituent une ressource importante. Ainsi le million d’euros avait été dépassé depuis sa création en 2015 et en 2016, du matériel médical a été financé à hauteur de 26.000 euros au profit de plusieurs établissements du roannais.

Citons l’opération des ‘’Galettes de l’Espoir’’ chaque mois de janvier avec le concours de 70 boulangers. Avec 30 centimes par galette vendue, 6.000 € ont été recueillis en 2017, plusieurs sponsors ayant de plus contribué à l’organisation et à la publicité.

La marche de St Just-la-Pendue en avril de chaque année avec le concours de la municipalité et de nombreux bénévoles est un temps fort qui réunit un nombreux public.

Enfin, différentes manifestations – marches, séances théâtrales, concerts, etc… – sont organisées sur le territoire avec le concours des membres, amis, associations et collectivités locales partenaires, tel le ‘’Challenge de l’Espoir’’ au Trail de la Planète, le 2 septembre dernier par les jeunes de Mars qui se sont donnés à fond (président : Vincent BLANCHARDON) avec le soutien du comité des Fêtes et de la Mairie de Mars.

Deux circuits étaient proposés un de 12 kms et un de 19 (concurrents un peu plus nombreux) aux 250 concurrents inscrits et ce fut un beau succès.

Deux autres Trails auront lieu à Coublanc le 16 septembre et un autre le 30 septembre.

L’association, reconnue d’intérêt général, permet aux donateurs de bénéficier d’un crédit d’impôts de 66 % de leur versement.

C’est ainsi que se tiendra à CHARLIEU, le dimanche 15 octobre à 16 h en l’église St Philibert, un concert avec orgue et chœur, avec la participation de Véronique Dupin, soprano et Denis Fargeat, organiste titulaire des orgues de la basilique de Fourvière et de l’église de Thizy et le chœur local ‘’Les Esprits libres et contents’’, sous la direction d’Emmanuelle Debanne.

En conclusion, rappelons la volonté de l’association : ‘’Depuis sa création, Espoir Santé Harmonie tente, à son modeste niveau, de tout mettre en œuvre pour que les malades de Roanne et sa région puissent, à quelques spécificités près, être soignés sur place en bénéficiant au plus tôt des progrès techniques sur les plans diagnostic et thérapeutique. Une association comme la nôtre peut apporter la volonté de faire mieux et surtout l’idée d’être, puis de rester dans la lutte.’’

Pour toute information : contacter les responsables de l’association : 12, avenue de la République – 42120 LE COTEAU – 04.77.69.51.42 A CHARLIEU : Nicole Bizet : 04.77.60.03.73 site internet : espoirsanteharmonie.org Photo des responsables : de gauche à droite : M. Barberet, L. Desmurs, N. Dépale, J. & . N. Bizet ENCORE POUR ESPOIR SANTE, HARMONIE »

M. Prost

EVENEMENT

45ème anniversaire du jumelage BELMONT – ERFWEILER

Dans les années « 60 », il y a à Belmont une importante société de musique avec des majorettes et un groupe folklorique : l’Avenir de Belmont.

C’est aussi l’époque de la réconciliation avec l’Allemagne, les débuts de la construction de l’Europe. Des jumelages se mettent en place. La société de musique de Chauffailles commence avec Hauenstein dans le Palatinat Allemand. La société de musique du village voisin d’Hauenstein, Erfweiler souhaite elle-même faire des rencontres. En 1967, ce sont donc les initiateurs du jumelage Chauffailles – Hauenstein qui permettent les premiers échanges entre l’Avenir de Belmont et la musique d’Erfweiler.

Pour tous ceux qui ont vécu ces premières rencontres cela reste des moments inoubliables. Les premiers artisans de cette entente sont Mrs Jakob Tillmann et Wolgang Frary du côté allemand et M. André Marchand, président de l’Avenir et M. Jean Chassignol, chef de musique du côté français. Et en juillet 1968, une large délégation de Belmont se rend à Erfweiler. L’année suivante, ce sont nos amis d’Erfweiler qui visitent Belmont.

Le Jumelage s’officialise en 1972 entre M. Pierre Bignon maire de Belmont et M. Wolfang Frary devenu maire d’Erfweiler.

Des liens se créent entre les familles des 2 villages. Des rencontres s’organisent en alternance entre Belmont et Erfweiler. Des échanges se font aussi entre villageois en dehors des fêtes officielles. Evidemment, l’accueil des visiteurs s’est toujours effectué dans les familles.

Pour le 40ème anniversaire, la fête a lieu à Erfweiler, 150 personnes du canton de Belmont font le déplacement.

Depuis longtemps, le week-end de Pentecôte est la date choisie pour les rencontres officielles. C’est donc du 3 au 5 juin 2017 que nous fêtons le 45ème anniversaire. Le thème de la rencontre est la Culture et la Musique.

Samedi, les invités allemands sont arrivés vers 13h, apéritif déjeunatoire puis prise en charge dans les familles.

Samedi soir, la soirée officielle a lieu à la salle des sports autour d’un repas. Après les traditionnels discours des responsables et élus, elle est animée par les chorales, chanteurs de la musique, des projections sur écran …

Dimanche, après la messe à 10h à l’église de Belmont, c’est un concert de cors de chasse sur le parvis de l’église qui nous a ravis.

Après le déjeuner pris en famille, tous se sont retrouvés pour un grand défilé animé par 3 sociétés de musique, des chars confectionnés par les associations locales… qui s’est poursuivi par un concert de musique et danse country sur le parvis de l’église.

La troupe du cabaret de Renaison a diverti les participants lors du dîner qui s’est prolongé par une soirée dansante.

Lundi, ce week-end festif s’est terminé par la pose d’une pierre pour commémorer la mémoire des défunts du jumelage.

Encore une belle fête « Belerf » en attendant le 50ème anniversaire

Christian Lacroix

Pour vous abonner vous pouvez télécharger et/ou imprimer notre formulaire ici.